La rentrée 2018 dans la voie professionnelle

UNE RÉFORME DANGEREUSE POUR LES JEUNES COMME POUR LES PROFESSEURS DE LYCÉE PROFESSIONNEL

C’est dans un contexte de mise en danger avérée de la Fonction Publique, de réductions des aides sociales, de baisse du pouvoir d’achat des fonctionnaires et d’acharnement contre les retraité∙es que s’organise cette deuxième rentrée du gouvernement d’Édouard Philippe. Des réformes d’ampleur sont prévues rapidement comme celle des retraites. Nous n’en connaissons que les contours, mais d’emblée, elle s’annonce moins solidaire et défavorable aux fonctionnaires en particuliers. Pour la Fonction Publique, les projets du gouvernement se précisent : réduction du périmètre des missions des personnels, transfert de services entiers au privé, remise en cause des statuts des fonctionnaires, recours accru aux contrats, menaces sur le paritarisme. Ce sont autant d’attaques que nous devrons combattre cette année. Le SNUEP-FSU avec la FSU continuera à mener des actions en faveur du développement de la Fonction Publique et du renforcement de la voie professionnelle scolaire. L’ensemble de la population doit bénéficier de services publics de qualité sur l’ensemble du territoire, la santé comme l’éducation doivent rester gratuits et accessibles à toutes et tous. La formation, les statuts, les conditions salariales comme les conditions de travail des personnels sont des éléments constitutifs et indispensables de cet objectif. C’est pourquoi le SNUEP-FSU s’engage à défendre la profession et un projet éducatif ambitieux pour tous les jeunes : il organisera des réunions, des colloques, des stages, des heures d’information syndicale pour informer, échanger et construire des propositions et les mobilisations nécessaires avec les personnels.

Continuer la lecture de La rentrée 2018 dans la voie professionnelle

Pour une rentrée combative

Face à la réforme dangereuse de Blanquer :
le SNUEP-FSU appelle à une rentrée offensive et engagée

Le bureau national du SNUEP-FSU, réuni le 5 juillet, dénonce avec force les grands axes de la réforme de la voie professionnelle arbitrés par le ministère. Cette réforme organise le transfert des contenus d’enseignement et des diplômes aux branches professionnelles poursuivant une fonction utilitariste des savoirs au détriment d’une formation équilibrée et complète. La réduction des temps d’enseignements généraux engendrera des difficultés accrues pour tous les jeunes ; et plus particulièrement pour celles et ceux qui choisiront de poursuivre leurs études dans le supérieur. La spécialisation a un métier, repoussée en 1ère, impliquera une véritable déprofessionnalisation de la formation.

Continuer la lecture de Pour une rentrée combative

Une réforme et une loi pour ébranler la formation professionnelle scolaire

Le gouvernement et les ministres de l’Éducation nationale et du travail sont à l’origine d’une loi et d’une réforme qui vont fragiliser le service public de la formation professionnelle, les parcours des jeunes, les conditions de travail et les statuts des personnels.

La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » et la réforme Blanquer de la voie professionnelle scolaire vont percuter fortement les lycées professionnels, les personnels, les parcours scolaire et professionnel des jeunes. En réalité, le ministre et le gouvernement organisent le transfert de la voie professionnelle publique vers les branches professionnelles. Ils diminuent de façon drastique la part de la taxe d’apprentissage allouée aux LP, SEP, EREA et SEGPA ; ce qui aura des conséquences directes sur les enseignements et l’organisation des formations scolaires. Continuer la lecture de Une réforme et une loi pour ébranler la formation professionnelle scolaire