Compte-rendu du Comité Technique Académique du 18 mars 2019

  • Postes enseignants

Deux créations : 1 poste en logistique à Danton qui compense 1 suppression en GA et 1 poste en service à Jean Monnet, suite à la demande de l’établissement relayée par le SNUEP-FSU.

L’intervention du SNUEP-FSU a été déterminante pour le maintien du poste de math/ sciences proposé à la suppression à Cabanis.

Le SNUEP-FSU a également dénoncé la multiplication des BMP liés aux suppressions de postes, en particulier dans les « petits » établissements, comme Bort les Orgues.

Ce sont malgré tout 18 postes de PLP qui sont supprimés.

Le nombre de postes supprimés imposait  un vote CONTRE ces propositions.

Un 2ème CTA aura lieu le mardi 26 mars.

  • Personnel de laboratoire

Le SNUEP-FSU a rappelé l’absence de ces personnels dans plusieurs LP. Le secrétaire général a affirmé qu’une information serait envoyée aux chefs d’établissements pour que des IMP soient attribuées aux PLP math-sciences qui compensent cette absence.

  • Orientation des élèves

Nous avons également attiré l’attention de la Rectrice sur les difficultés d’orientations pour les élèves sortant de 3ème avec la mise en place des secondes métiers. Ce dispositif, contrairement à l’objectif affiché, ne fera que compliquer le choix des familles.

La Rectrice a reconnu le problème. Elle a indiqué que l’orientation en fin de seconde se ferait « d’établissement à établissement » sans donner les critères qui seront utilisés.

  • Impact de la réforme sur les suppressions de postes

Les propos  qui se veulent rassurant  sur la réforme et qui prétendent qu’elle n’aura pas d’impact sur les postes sont fallacieux :

Le Secrétaire général a confirmé l’information donnée lors d’une journée de formation par les inspecteurs : l’académie de Limoges est très généreuse.

La co-intervention pour des sections regroupées (Gestion Administration + MELEC) est de 6 heures. Il y aura dès la rentrée 2019 une sous dotation de 2 heures pour ces structures.

Le SNUEP-FSU alerte les PLP depuis le début : le pire est à venir

A nous de nous mobiliser pour l’empêcher.