Épreuve de contrôle 2020

Épreuve de contrôle 2020 : pour rattraper quoi ?

L’épreuve dite “de contrôle” instaurée pour le baccalauréat professionnel afin de pallier la baisse du taux de réussite consécutive à la réforme du bac pro en 3 ans, n’a jamais été remise en cause, par quelque gouvernement que ce soit, depuis sa création.

Pourtant, cette épreuve a, d’ordinaire, bel et bien vocation de permettre le rattrapage de candidat·es ayant passé une grande majorité de leurs épreuves par contrôles en cours de formation (CCF) ! Les textes nous assurent, dans ce cadre, que ces candidat·es étaient “prêt·es”, lors des évaluations. De plus, en cette année particulière, l’ensemble des épreuves ponctuelles terminales a été remplacé par la prise en compte du contrôle continu. Ainsi, la prétendue “pression” générée par une épreuve unique ponctuelle terminale ne peut être invoquée pour légitimer l’organisation de ce rattrapage. Par ailleurs, les modalités d’organisation de cette épreuve de contrôle lui donnent autant de poids que toutes les épreuves du 1er groupe réunies : les matières sont imposées aux candidat·es et les résultats obtenus compensent directement la moyenne coefficientée des épreuves précédentes.

Pour le SNUEP-FSU, organiser une épreuve de rattrapage à l’issu d’un baccalauréat essentiellement passé en CCF n’est pas justifié. Les circonstances particulières à cette session 2020 ne font qu’accentuer notre conviction. C’est pourquoi le SNUEP-FSU revendique, pour cette année hors du commun, la suspension de l’épreuve de contrôle, et, à terme, la suppression de celle-ci, tant que le baccalauréat professionnel ne sera pas enfin entièrement réorganisé sous forme d’épreuves ponctuelles terminales, seules garantes de l’équité nationale et de la valeur du diplôme délivré.
C’est uniquement dans ce cadre que le rattrapage des candidat·es pourra être légitimé. Il faudra, alors, leur laisser le choix des épreuves, sans modification des coefficients, à l’instar de ce qui existe pour les baccalauréats généraux et technologiques.

C’est pour toutes ces raisons que, cette année encore, le SNUEP-FSU a déposé un préavis de grève sur la période d’organisation de l’épreuve de contrôle.

Paris, le 9 juin 2020

Télécharger le communiqué

Relance de l’apprentissage

Plutôt qu’un nouveau plan de relance de l’apprentissage,

investir dans le service public de la formation professionnelle

Le gouvernement vient d’annoncer un plan de relance de l’apprentissage qui fait partie des mesures pour soi-disant répondre une fois de plus au chômage des jeunes largement susceptibles d’être les premières victimes de la crise économique à venir.

Comme à chaque crise économique, l’apprentissage, système de formation très dépendant de ce type de conjoncture, se retrouve en très grande difficultés. Les branches professionnelles annoncent aujourd’hui entre 20 et 40 % de baisse des contrats d’apprentissage.  Le phénomène est d’autant plus inquiétant que la dernière réforme de la formation professionnelle de 2018, Continuer la lecture de Relance de l’apprentissage

Consignes sur l’accompagnement des personnels et sur la tenue des instances pour la réouverture

La DGRH du MEN a envoyé une circulaire, datée du 7 mai 2020, aux recteurs et SGA au sujet du “renforcement de l’accompagnement des personnels pour la réouverture progressive des écoles et des établissements d’enseignement”. Ce texte évoque notamment la poursuite des dispositifs enclenchés pour l’accompagnement des personnels pendant le confinement, le rôle des personnels de santé et sociaux, la consultation des instances (CTA, CHSCT, conseils d’école, CA…) et précise également les cas des personnels “indisponibles pour un retour sur site”.

Retrouvez plus bas la circulaire du 7 MAI 2020
La fiche 1 relative à l’accompagnement des personnels
La fiche 2 relative à la consultation des instances
La fiche 3 relative aux personnels indisponible pour retour sur site

Continuer la lecture de Consignes sur l’accompagnement des personnels et sur la tenue des instances pour la réouverture

COMMUNIQUÉ DU 26 AVRIL 2020

Préconisations du Conseil scientifique Covid-19

Le Conseil scientifique Covid-19 vient de rendre public ses préconisations sanitaires concernant l’accueil des élèves, des parents et de tous les personnels dans les établissements scolaires.

Dans un avis daté du 20 avril, le conseil scientifique émet d’abord la proposition de ne rouvrir les établissements scolaires qu’à la rentrée de septembre 2020 puis écrit explicitement dans sa note datée du 24 avril qu’il se conforme à la décision politique du Président pour une ouverture progressive et prudente à partir du 11 mai.

Une fois de plus, certains experts scientifiques se plient aux politiques qui eux s’affranchissent une fois de plus des considérations sanitaires.

Continuer la lecture de COMMUNIQUÉ DU 26 AVRIL 2020